/regional/montreal/monteregie

Brossard interdit les pitbulls

Agence QMI

La Ville de Brossard a annoncé mardi que les pitbulls seront bientôt bannis de son territoire.

«Les pitbulls sont responsables de la grande majorité des attaques graves documentées. À l’instar de plusieurs municipalités québécoises, nous avons opté pour le bannissement afin d’accroître la sécurité dans les parcs et les espaces publics de Brossard», a affirmé le maire Paul Leduc.

Certaines races de chiens «particulièrement agressives», comme les pitbulls, seront ainsi bannies. Un inspecteur sera embauché pour faire respecter les nouvelles directives et des amendes seront imposées pour ceux qui ne les respectent pas.

Les citoyens qui possèdent déjà des pitbulls n'auront toutefois pas à se débarrasser de leur animal. Ils bénéficieront de droits acquis, mais devront se soumettre à de nouvelles mesures, comme le port d'une muselière à l'extérieur et l'interdiction de fréquenter les aires réservées pour l’exercice canin.

Les propriétaires des chiens visés par l’interdiction devront aussi prouver qu’ils possèdent une assurance d’au moins 250 000 $ pour leur chien, en plus de fournir des attestations concernant des cours d’obéissance et une preuve que l’animal est doté d’une micropuce.

Ces mesures s’inspirent des recommandations formulées par un groupe de travail mis en place à la suite d’une attaque par un pitbull qui a défiguré une fillette l’automne dernier à Brossard.

«Le règlement modifié qui prend appui sur les recommandations du comité entrera en vigueur au cours des prochaines semaines», a affirmé le maire Paul Leduc par communiqué.

Bernard Biron, le père de la fillette ayant été victime d’un pitbull, s’est réjoui de cette décision.

«Les modifications au règlement qui sont proposées aujourd'hui témoignent que Brossard a pris ses responsabilités et qu’elle met en œuvre les moyens nécessaires pour assurer la sécurité de ses citoyens», a-t-il mentionné par communiqué.

Dans la même catégorie