/news/currentevents

Leur pitbull a mangé la tête de leur chihuahua

Nicolas Lachance | Agence QMI

Deux ardents défenseurs des pitbulls ont changé drastiquement d’avis lorsque leur chien a mangé la tête du gentil chihuahua qui partageait leur vie.

La femelle pitbull nommée Démone et le chihuahua Lady se côtoyaient depuis neuf ans. Ils s’aimaient, se collaient, dormaient ensemble. Jamais le pitbull n’avait démontré de signes d’agressivité, selon les maîtres Jessie et Nicolas qui se sont confiés au «Journal de Québec», ainsi qu’au FM93, plus tôt cette semaine.

«Mais voilà, l’impensable est arrivé», mentionne Jessie, la propriétaire des animaux. Ils avaient laissé leurs chiens à la maison quelques heures. La scène qui les attendait quand ils sont rentrés le samedi soir était «irréelle».

«Notre petite Chihuahua Lady habituellement vive et enjouée était étendue sur le sol, la tête en charpie. Nos deux autres chiens, une pitbull et un chien chinois à crête nous accueillaient en branlant la queue comme si tout était normal», explique-t-elle.

Cependant, le museau du pitbull était teinté de sang. «Elle n’arborait même pas l’air coupable qu’elle aurait pu avoir si elle avait déchiqueté un meuble au lieu de la cervelle de sa petite sœur», illustre Jessie.

Convaincus

La journée même, les propriétaires étaient en furie de voir la quantité d’articles dans Le «Journal de Québec» qui condamnaient les pitbulls après qu’une dame de 55 ans eut été retrouvée sans vie dans la cour d'une résidence. Elle aurait été attaquée mortellement par un pitbull.

«Nous voulions montrer au monde entier qu’ils se trompaient, car nous avions une femelle pitbull qui ne ferait jamais de mal à une mouche et qui se faisait dominer par un chihuahua et un chinois à crête», souligne-t-elle.

Ils se sont trompés, relatent-ils. Traumatisés, ils se sont réfugiés dans un hôtel de la région afin de décompresser.

«Le pitbull a été euthanasié dans les plus brefs délais. Le vide qu’a laissé leur départ nous a poussés à aller prendre une pause à l’hôtel pour nous faire à l’idée», explique le couple, croyant que d’autres chiens auraient pu agir ainsi, pas seulement les pitbulls.

«Est-ce que ça aurait pu être un husky, un rottweiller ou même un labrador? Probablement que oui, un animal puissant peut toujours être dangereux», mentionne Jessie, soulagée néanmoins que Démone n’ait pas attaqué un enfant.

«La seule consolation que nous avons est que ce n'est pas la tête d’un enfant qui ait servi de repas à celle qui partageait nos vies depuis neuf ans», témoigne le couple.

Dans la même catégorie