/regional/montreal/montreal

Deux noms de femmes pour remplacer celui de Claude Jutra

Marie Christine Trottier | 24 H

 - Agence QMI

PHOTO CAROLINE LÉVESQUE/24 HEURES/AGENCE QMI

Comme le maire de Montréal Denis Coderre l'avait promis, le nom du cinéaste Claude Jutra vient de disparaître complètement des lieux publics de la ville à cause des allégations de pédophilie qui pèsent contre lui.

Le parc Claude-Jutra, situé dans l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal sera donc renommé en l'honneur d'Ethel Stark. Cette violoniste et chef d'orchestre montréalaise a cofondé et dirigé la Symphonie féminine de Montréal en 1940, le premier orchestre symphonique de femmes du Canada.

Quant au croissant Claude-Jutra, dans Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, il deviendra le croissant Alice-Guy. Première réalisatrice et productrice de l'histoire du cinéma, cette femme est surtout connue pour son court-métrage «La Fée aux Choux», réalisé en 1896.

Pédophile?

Rappelons qu’un scandale a éclaté en février dernier, lors de la sortie d’une biographie sur la vie de Claude Jutra, 30 ans après sa mort.

Yves Lever, l’auteur de l’ouvrage, affirme que le cinéaste a eu des relations avec de jeunes hommes. L’un d’eux avait d’ailleurs témoigné anonymement dans «La Presse», indiquant qu’il a été agressé par Jutra dès l’âge de 6 ans.

Ces révélations ont poussé Québec Cinéma à retirer le nom de Jutra du prix du Gala du cinéma québécois. Les villes de Montréal, Québec, Lévis et Candiac ont aussi annoncé qu’elles retireraient ce nom de leurs lieux publics.

Parizeau aura son parc

Un peu plus d'un an après la mort de l'ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau, le parc de Vimy sera renommé en son honneur. Ce parc est situé sur l'avenue Robert, à Outremont, où M. Parizeau a vécu pendant une importante partie de sa vie.

De plus, le parc au centre du Complexe environnemental de Saint-Michel, dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, soulignera la mémoire de Frédéric Back.

Connu pour ses films d'animation oscarisés «L'homme qui plantait des arbres» et «Crac», ce grand peintre et illustrateur a milité toute sa vie pour l'environnement.

Dans l'arrondissement de Saint-Laurent, le square public à l'extrémité du boulevard Jules-Poitras, près de Place Côte-Vertu, sera nommé pour honorer la mémoire de la défunte actrice Thérèse Cadorette.

Ayant débuté sa carrière avec la troupe de théâtre les Compagnons de Saint-Laurent, elle est surtout connue pour ses rôles dans les séries «Les Plouffe» et «Les belles histoires des Pays-d'en-Haut».

Enfin, dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, le chalet du parc Roxboro sera nommé Ovide T. Baciu en l'honneur du dernier maire de la ville de Roxboro, de 1990 jusqu'aux fusions de 2002.

Plus de noms de femmes

Cette nouvelle modification à la toponymie montréalaise comporte trois noms de femmes et trois noms d'hommes.

Rappelons que le comité exécutif a lancé en mars dernier Toponym'Elles, une banque toponymique féminine. Le but est d'augmenter la représentation des femmes dans les lieux publics de Montréal puisqu'elles ne représentent que 6 % des dénominations actuelles. Le premier objectif de Toponym'Elles est d'ajouter 375 noms féminins à l'occasion du 375e anniversaire de la ville.

Dans la même catégorie