/news/law

Normandeau vend une deuxième maison en Gaspésie

Jean-François Racine | Agence QMI

CHANTAL POIRIER/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Nathalie Normandeau a vendu la semaine dernière une deuxième résidence située en Gaspésie pour la somme de 300 000$.

Selon des documents légaux obtenus par «Journal de Québec», la transaction a été approuvée par un notaire de New Richmond, le 10 juin 2016.

Un couple de Saint-Jules a acquis la résidence de Carleton-sur-Mer pour la somme de 300 000 $. La municipalité de Carleton-sur-Mer est voisine de celle de Maria, lieu de naissance de l’ancienne vice-première ministre du Québec et une municipalité dont elle a été la mairesse.

Autre résidence à Maria

La maison avait été achetée en 2012 au prix de 260 000 $. En septembre 2015, Nathalie Normandeau, 48 ans, a racheté la part de son ancien conjoint Yvan Delorme. Elle en était l’unique propriétaire depuis cette date.

En mars dernier, Mme Normandeau a aussi vendu à une amie une résidence qu’elle possédait à Maria pour près de la moitié de l’évaluation municipale, et ce, deux jours avant son arrestation.

Arrêtée par l’UPAC le 17 mars, elle avait acquis la résidence en 2013 au coût de 65 000 $. Elle l’a officiellement revendue pour 40 000 $. L’évaluation municipale était de 74 292 $.

La compagnie à numéro qui a acheté la résidence est détenue par Marjolaine Castonguay, présidente de Pesca Environnement, une firme-conseil de la Baie-des-Chaleurs.

Une défense à assumer

L’ancienne animatrice et ex-politicienne fait face à des accusations de complot, de fraude envers le gouvernement, de corruption et d’abus de confiance.

Nathalie Normandeau réclame 722 500 $ à Cogeco pour son «congédiement illégal» à la suite de son arrestation. Son ancien employeur a répliqué que son arrestation par l’UPAC lui a «fait perdre la légitimité, l’image et la crédibilité nécessaires pour animer une telle émission».

Sans son salaire du FM93, l’ex-animatrice ne pourra se défendre adéquatement contre l’UPAC, selon ses avocats.

La juge a frappé d’une ordonnance de non-publication les chiffres sur les actifs et les passifs de Mme Normandeau.