/news/world

Le tueur d'Orlando et sa femme communiquaient pendant le massacre

Le tueur d'Orlando et sa femme communiquaient par messages textes alors qu'il commettait son carnage au bar gai Pulse, qui a coûté la vie à 49 personnes.

Aux environs de 4h, deux heures après le début du massacre, Mateen se serait réfugié dans une salle de bain et aurait envoyé un message à sa femme, Noor Salman. Il lui aurait demandé si elle avait eu vent du massacre.

Selon un proche de l'enquête qui s'est confié à CNN, à un moment, elle aurait répondu à son mari qu'elle l'aimait. Elle aurait également tenté de l'appeler à plusieurs reprises.

Selon les heures des appels, elle aurait essayé de le rejoindre quand les médias ont commencé à parler de l'attaque et qu'elle aurait réalisé qu'il pouvait en être l'auteur. Mateen n'aurait toutefois jamais répondu.

Avant et après le massacre, le tireur a écrit plusieurs messages troublants sur Facebook, adressés aux gouvernements américain et russe. 

«États-Unis et Russie, arrêtez de bombarder l'État islamique. Vous tuez des femmes et des enfants innocents avec vos attaques aériennes. Maintenant, goûtez la vengeance de l'État islamique».

Dans sa dernière publication, il aurait lancé un autre avertissement. «Dans les prochains jours, vous allez voir des attaques de l'État islamique aux États-Unis», pouvait-on lire.
 
Ce n'était pas la première fois que Mateen faisait référence à l'État islamique. Il aurait fait allégeance au groupe terroriste dans un appel fait au 911 pendant le massacre au bar Pulse.