/regional/quebec/quebec

Les pitbulls interdits à Québec dès le 1er janvier 2017

Stéphanie Martin | Agence QMI

La Ville de Québec passe de la parole aux actes et adopte un règlement pour interdire les pitbulls sur son territoire dès janvier 2017.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait affirmé vendredi dernier qu’il souhaitait interdire les chiens pitbull. Le maire avait été horrifié par le drame survenu à Pointe-aux-Trembles, alors que Christiane Vadnais, une femme de 55 ans, avait été tuée par le pitbull de son voisin.

«Il faut réglementer», avait-il lancé. «Je ne sais pas ce qu’on va faire, mais on va s’organiser pour qu’ils ne soient plus là. [...] Ce n’est pas simple.»

Le service juridique de la Ville a visiblement trouvé une solution rapidement, puisque les élus du comité exécutif ont adopté cette semaine une modification au règlement sur les animaux domestiques «afin d’interdire les chiens de race staffordshire bull-terrier», communément appelé pitbull.

«À la suite des événements survenus dernièrement ailleurs au Québec et malgré des séances de sensibilisation sur la responsabilité des maîtres envers leur animal, la Ville de Québec en a conclu que la sécurité des citoyens devait primer», lit-on dans le sommaire décisionnel du comité exécutif.

Il sera donc interdit de garder ou de posséder un pitbull à Québec à partir du 1er janvier 2017.

Comme un père de famille

Le maire a expliqué la décision de son administration sur sa page Facebook jeudi.

«J’ai réfléchi en père de famille», a-t-il dit dans un segment vidéo.

«Si j’avais des enfants à la maison et que mon voisin avait un pitbull, comment je me sentirais ? Je ne me sentirais pas en sécurité. C’est aussi simple que cela.»

M. Labeaume a indiqué que les propriétaires de pitbull devront régulariser leur situation dans les six prochains mois, «c’est-à-dire, se départir de leurs chiens».

Dans la même catégorie