/news/currentevents

Deux attaques de chiens en quelques minutes à Sainte-Adèle

Maxime Deland | Agence QMI

Deux attaques de chiens tout à fait gratuites sont survenues en l’espace de quelques minutes, jeudi avant-midi, dans un paisible secteur résidentiel de Sainte-Adèle, dans les Laurentides. Le bilan: deux personnes blessées et un chien mal en point.

La rocambolesque histoire a débuté vers 11 h 30, lorsqu’un homme qui marchait sur la rue Renaud a soudainement été attaqué sans raison apparente par un bull terrier. Selon nos informations, l’animal était attaché après une poubelle et il était sans surveillance.

La victime a été mordue aux jambes, aux bras, au dos et aux testicules.

Projetée au sol

L’homme est ensuite retourné chez lui pour appeler l’ambulance. Mais en ouvrant la porte de sa résidence, son pitbull en a profité pour prendre la clé des champs.

«La bête s’est retrouvée dans la cour arrière d’une résidence, où se trouvaient une femme et son petit chien, a indiqué le sergent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). Le pitbull a sauté sur la dame et l’a projetée au sol.»

Voulant défendre sa maîtresse, le chien - un schnauzer - s’est alors rué sur le pitbull. Un véritable combat canin a éclaté dans la cour arrière. Le conjoint de la femme est alors sorti de la maison armé d’un bâton de baseball. «C’est à ce moment que le pitbull s’est enfui», a dit le sergent Tessier.

Selon les autorités, la femme n’aurait pas été blessée gravement, contrairement à son petit chien. Celui-ci pourrait devoir être euthanasié au cours des prochaines heures.

Chien confiné

Des recherches menées dans le secteur ont permis de retrouver le pitbull quelques centaines de mètres plus loin, sur la rue Saint-Gabriel. Les policiers sont parvenus à le confiner dans un endroit où il ne représentait aucun danger pour le voisinage.

«Des représentants du contrôle animalier ont été appelés sur les lieux pour récupérer l’animal», a expliqué le porte-parole de la SQ.

Selon les autorités, il est encore trop tôt pour dire ce qui adviendra du pitbull. Le bull terrier à l’origine de la première attaque a lui aussi été retrouvé et a été saisi par les responsables du Service protection canine des Monts.

À ce stade-ci de l’enquête, impossible de savoir si des accusations criminelles seront déposées contre l’un ou l’autre des propriétaires des chiens impliqués.

Il s’agit du deuxième incident impliquant un pitbull à survenir à Sainte-Adèle en l’espace de 10 jours. La semaine dernière, une femme a été attaquée par ce type de chien en allant chercher ses enfants qui jouaient avec ceux du propriétaire du molosse.

À Sainte-Adèle, il est interdit de posséder un pitbull.

Dans la même catégorie