/news/travel

Voyages

11 parcs nationaux américains sous le radar

TVA Nouvelles

Les parcs nationaux sont des destinations de rêve pour les amoureux de la nature et, tout comme le Canada, les États-Unis en comptent plusieurs dizaines sur leur territoire.

D'un bout à l'autre du pays (et même à l'autre bout du monde!), le décor varie grandement, passant des montagnes entourées d'eau claire au paysage désertique.

Voici une liste de 11 parcs nationaux américains qui passent sous le radar, mais qui valent le détour selon le site JetSetter. Bon voyage!

1. Parc national des Samoa américaines (Océanie). Ces îles ont beau être à l’autre bout du monde, entre Fidji et la Polynésie française, reste qu’il s’agit d’un territoire américain. Apportez crème solaire, masque et tuba, puis partez à la découverte des coraux et des centaines d’espèces de poissons.  

2. Parc national de Lake Clark (Alaska). Avec ses montagnes, ses deux volcans actifs et ses lacs à l’effet miroir qui regorgent de saumons, ce parc ferait courir les foules s’il n’était pas si difficilement accessible. En effet, on ne peut s’y rendre qu’en avion ou en bateau, ce qui fait que moins de 12 000 visiteurs s’y sont rendus en 2012, comparativement à 4 000 000 à Yosemite, en Californie.

3. Parc national de l'Isle Royale (Michigan). Située dans le lac Supérieur, cette île est près de Thunder Bay, en Ontario, mais elle appartient quand même à nos voisins du sud, puisqu’elle se trouve à peine à quelques kilomètres de l’autre côté de la frontière. Accessible par hydravion ou par bateau seulement, on y trouve un écosystème bien particulier.

4. Parc national des North Cascades (Washington). Ici non plus, on n’est pas loin du Canada. À peine à 200 km de Vancouver se trouve ce parc qui répondra sans doute à vos attentes si vous recevez l’appel de la nature. Grizzlys, ours noirs, lynx et loups ne sont que quelques-uns des animaux que vous pourriez y croiser dans un décor spectaculaire avec ses glaciers.

5. Parc national de Dry Tortugas (Floride). Perdu à l’ouest de Key West, ce parc national est un terrain de jeu de prédilection pour les amateurs de plongée sous-marine qui découvriront entre autres des dizaines d’épaves de bateaux.

6. Parc national des Channel Islands (Californie). Parfois surnommées les Galapagos d’Amérique du Nord, ces îles sont situées au large de Los Angeles. Cinq des huit îles de l’archipel font partie du parc national où on trouve 145 espèces animales et végétales qu’on ne trouve nulle part ailleurs sur Terre.

7. Parc national de Great Sand Dunes (Colorado). C’est à cet endroit que se trouvent les plus hautes dunes en Amérique du Nord et on offre la chance aux visiteurs de prendre place sur une planche avant de dévaler les dunes, dont l’une fait plus de 200 mètres de haut.Conseil : mieux vaut y aller tôt le matin ou en soirée, car en après-midi, la température du sable frôle les 65°C.

8. Parc national de Big Bend (Texas). Situé à la frontière avec le Mexique, ce parc renferme beaucoup d’histoire alors que le service des parcs nationaux américains estime qu’on y trouve près de 26 000 sites archéologiques. Les amateurs de randonnées y trouvent également leur compte puisque le parc a un réseau de plus de 300 km de sentiers de divers niveaux de difficulté.

9. Parc national de Redwood (Californie). Cela fait des millions d’années que les séquoias existent sur la côte nord-ouest de la Californie. Après que l’industrie forestière eut détruit près de 90% de la population de ces gigantesques arbres dans les années 60, l’endroit a officiellement été classé parc national en 1968.

10. Parc national de Crater Lake (Oregon). Ce lac, comme son nom l’indique, a été créé il y a des milliers d’années après qu’un volcan fut entré en éruption avant de s’effondrer ensuite. Le lac fait 8 km de diamètre et près de 600 mètres de profondeur.

11. Chutes d'Havasu, parc national du Grand Canyon (Arizona). Le Grand Canyon n’est pas vraiment un parc national sous le radar, mais il renferme plusieurs petits trésors moins connus, dont les chutes d’Havasu. Ne cherchez pas, il n’y a pas de route pour s’y rendre. Vous pouvez y accéder à pied, en hélicoptère ou... à dos de cheval.

Dans la même catégorie