/regional/montreal/montreal

SPVM: «Des attaques répétées» qui détériorent le lien de confiance

Le chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Philippe Pichet, a dû affronter une série de controverses depuis son arrivée à ce poste, l'an dernier.

Dans une lettre qu'il a envoyée par courriel à l'ensemble des policiers et dont TVA Nouvelles a obtenu copie, M. Pichet a tenté de remettre les pendules à l’heure.

Conscient du mécontentement qui règne au sein de ses troupes, il revient sans les nommer sur les événements des dernières semaines, tout en réaffirmant son engagement à bien desservir la population montréalaise. Et ce, en dépit du discours de la Fraternité des policiers à son endroit.

«...les informations véhiculées dans les médias jumelées aux attaques répétées par la Fraternité à l’endroit du SPVM et à mon égard continuent à détériorer le lien de confiance entre les policiers, la direction ainsi qu’avec les citoyens», écrit-il.

«...je travaille et continuerai avec acharnement à améliorer notre climat de travail et je mets toutes mes énergies à contribution afin que les relations soient harmonieuses entre les diverses parties impliquées», poursuit le grand patron du SPVM.

Cette lettre fait suite aux révélations de TVA Nouvelles concernant Costa Labos, un haut gradé qui fait l’objet d’une enquête criminelle de la Sûreté du Québec.

L’inspecteur Labos bénéficie de la présomption d’innocence dans ce dossier, les allégations criminelles auxquelles il fait face n’ayant toujours pas été prouvées devant le tribunal.

-D'après un reportage de Félix Séguin

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.