/regional/montreal/montreal

La Fraternité des policiers veut une intervention de Québec

La Fraternité des policiers de Montréal réclame l’intervention du ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux dans le dossier de Costa Labos, le chef des normes professionnelles du Service de police de la Ville de Montréal qui est visé par une enquête criminelle.

L’inspecteur est soupçonné d’avoir menti afin d’obtenir un mandat de perquisition chez le policier Roger Larivière.

Ce serait une deuxième enquête déclenchée par la Sûreté du Québec ou le bureau des enquêtes indépendantes.

TVA Nouvelles a aussi dévoilé cette semaine des enregistrements dans lesquels nous entendons l'inspecteur-chef, qui semble avoir un problème avec des déclarations d'une source policière qui pourraient disculper un policier alors faisant l'objet d'une enquête.

«Nous pensons que pour ne pas miner la confiance de nos policiers qui est déjà affectée par la direction du poste de police, il devrait en toute transparence transférer cette enquête à la Sûreté du Québec. Ce sont des allégations graves et sérieuses», a déclaré le président de la Fraternité des policiers Yves Francoeur en entrevue à TVA Nouvelles.

Grabuge à Montréal-Nord

Le syndicat pose de sérieuses questions sur les déclarations du chef de police du SPVM  au sujet du saccage qui a lieu au mois d’avril dans l’arrondissement Montréal-Nord. TVA Nouvelles a appris qu’aucun casseur ne sera accusé en raison de manque de preuves.

L’enquête a été fermée le 18 mai. Or, au mois de juin, le chef Philippe Pichet donnait des entrevues affirmant que des enquêtes étaient toujours en cours et des suspects allaient être identifiés

Le syndicat dit que le chef Pichet a soit menti ou a été mal informé de l’enquête en cours.  

 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.