/news/politics

Le Canada continuera à «tisser des liens» avec Londres et l'UE

Guillaume St-Pierre

 - Agence QMI

Réagissant à la décision des électeurs du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne, qui a semé la panique sur les marchés mondiaux, le premier ministre Justin Trudeau s’est fait rassurant, vendredi.

Il estime que le Canada est bien placé «pour traverser l’incertitude du marché mondial, comme nous l’avons fait dans le passé».

Par voie de communiqué émis en matinée, M. Trudeau a souligné les «fondements économiques extraordinaires» du pays.

Selon le premier ministre, le plan du Parti libéral d’investir massivement dans les infrastructures et de «faire croître la classe moyenne» permettra au Canada de traverser la période de turbulence économique qui s’annonce.

La livre britannique s'est effondrée vendredi alors que les Britanniques se sont prononcés en faveur d'une sortie de l’Union européenne, le «Brexit» (pour «British Exit») l'emportant avec 51,9 % des voix.

Dans la foulée du résultat, le premier ministre, David Cameron, a annoncé sa démission, qui surviendra d’ici l’automne.

«Au nom de tous les Canadiens, je tiens à le remercier d'avoir été un proche allié et ami de notre pays. Nous lui souhaitons bonne chance», a déclaré Justin Trudeau.

Près de la moitié des exportations canadiennes vers l’Union européenne sont destinées au marché du Royaume-Uni.

Le Canada doit bientôt ratifier l’Accord économique et commercial global (AECG), une importante entente avec l’Union européenne. Jeudi, le ministre fédéral des Finances Morneau a prévenu qu’une sortie du Royaume-Uni affaiblirait cet accord.

«Le Royaume-Uni et l’Union européenne sont tous les deux d’importants partenaires stratégiques pour le Canada, a dit Justin Trudeau. Nous allons continuer à tisser des liens avec les deux parties alors que leur relation se transforme.»

Le ministre Morneau dit maintenant suivre de près l'évolution des marchés mondiaux à la suite du référendum.

Peu de temps après l’annonce des résultats, M. Morneau s’est entretenu avec ses homologues du G7, ainsi qu’avec les gouverneurs des banques centrales, a-t-il annoncé.

Mais malgré les turbulences que vivent les principales places boursières, le ministre estime que l’économie mondiale et canadienne «fonctionnent normalement».

Rona Ambrose

La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, a appelé le gouvernement Trudeau à maintenir «de solides liens» avec le Royaume-Uni, qu’elle a qualifié «d’allié, partenaire commercial et ami».

Le Parti libéral devra «faire preuve de leadership» afin de s’assurer du succès de l’accord de libre-échange Canada-Union-européenne, selon la chef de l'opposition officielle.

«Cet accord commercial d’une importance capitale peut générer de nouveaux emplois et de nouveaux clients pour les biens et services canadiens», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

Dans la même catégorie