/news/currentevents

L’ancien dirigeant du Ku Klux Klan manitobain victime d’un meurtre

Agence QMI

L’homme poignardé à mort dans la nuit de jeudi dernier dans son appartement, à Winnipeg, n’était nul autre que William James Harcus, l’ancien dirigeant du groupe raciste Ku Klux Klan au Manitoba.

La victime du meurtre de jeudi a été identifiée comme étant James Edsel Tucker, 45 ans, mais la police a indiqué aux médias que l’homme portait auparavant le nom de William James Harcus, un nom qu’un expert des groupes racistes a reconnu comme étant celui de l’ancien chef du Ku Klux Klan manitobain, a rapporté le «National Post».

Aucun lien n’avait été fait en fin de semaine entre le meurtre et le passé de la victime, qui avait déjà affirmé que le Canada était «la terre de la race blanche».

L’expert selon lequel Tucker et Harcus sont la même personne est Helmut-Harry Loewen, un professeur de sociologie à la retraite de l’Université de Winnipeg. Selon lui, Harcus a fait changer son nom après que lui et deux autres personnes eurent été poursuivis pour crimes haineux en 1992. Harcus, âgé alors de 21 ans, était accusé d’avoir distribué des dépliants rabaissant les noirs. En raison d’un témoignage contradictoire d’une policière, les accusations contre les trois avaient été retirées.

Deux hommes ont été accusés concernant le meurtre de jeudi. Les suspects se seraient rendus dans l’immeuble où se trouvait Tucker pour y acheter de la drogue. Ils y auraient blessé un autre homme avant d’agresser Tucker dont le décès a été plus tard constaté à l’hôpital.

Dans la même catégorie