/finance/homepage

Payer l'entrée au cinéma pour son poupon

Catherine Dufour | TVA Nouvelles

Les parents qui se présentent dans un cinéma Guzzo avec un enfant de moins de trois ans doivent désormais payer l'entrée pour leur enfant, et ce, même s'il s'agit d'un poupon. Cette nouvelle politique de prix est décriée sur les réseaux sociaux.

Karine Viau a eu une mauvaise surprise en arrivant au cinéma Méga-Plex Pont-Viau avec son conjoint et leurs deux enfants, un garçon de quatre ans et une fillette de 4 mois. Au guichet, on leur a demandé de payer une entrée pour leur poupon qui dormait bien paisiblement dans sa coquille.

Devant cette nouvelle façon de procéder, Mme Viau a décidé de rebrousser chemin, refusant clairement de payer une entrée de sept dollars pour sa petite fille.

«Ce qui me dérange, ce n'est pas le tarif, c'est qu'on me demande de payer un tarif pour mon enfant qui est dans la coquille, qui dort et qui ne va jamais voir le film. Ce n'est pas normal qu'on doive payer pour un enfant en bas de deux ans», a-t-elle raconté à TVA Nouvelles.

La mère dit que des employés se sont excusés de cette pratique qu'ils ne cautionnaient pas. «On m'a dit que ça venait d'être instauré la même semaine, que ça venait de la maison-mère. C'est un tarif pour tout le monde et tout le monde paye, peu importe son âge», a ajouté Mme Viau.

Une politique qui dérange

Une autre maman a décidé de contacter le service à la clientèle sur la page Facebook des Cinémas Guzzo s'est effectivement fait répondre que la politique avait changé récemment.

«La raison principale pour laquelle nous avons changé la politique de prix pour les enfants est que, lorsque le film est pour les adultes, nous recevons beaucoup de plaintes pour des enfants qui pleurent ou qui sont agités dans la salle et dérangent le reste des clients», explique-t-on dans le message.

Réax réseaux sociaux

Mais on ajoute que la politique reste la même quand il s'agit d'un film pour les enfants. «Ils sont le public cible donc c'est pour cela qu'ils doivent payer leur entrée», ajoute-t-on.

Nombreuses critiques

Évidemment cette situation rapidement soulevé des nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. De nombreux parents ne comprennent pas pourquoi ils devraient payer pour leur poupon de quelques mois seulement qui dormira pendant tout le film.

D'autres croient surtout que les films pour enfants devraient être exemptés puisqu'ils sont destinés aux familles.

«C'est un film de "bonshommes", c'est normal que ce soient des parents qui sont accompagnés d'enfants. Ce ne sont pas tous les parents qui peuvent trouver une gardienne», a expliqué Geneviève Matesi, mère de quatre enfants.

Comme bien d'autres parents, Mme Matesi affirme qu'à ce compte, elle n'ira plus dans les cinémas administrés par Guzzo.

Du côté de Cineplex, le plus grand compétiteur de Guzzo, on charge une entrée pour les enfants à compter de trois ans.

TVA Nouvelles a tenté de rejoindre Vincent Guzzo, président, de l'Association des propriétaires de cinéma du Québec qui n'a pas rendu nos appels.

Dans la même catégorie