/news/world

Obama exhorte le Congrès à débloquer enfin les fonds

Agence France-Presse

Le président américain Barack Obama a exhorté vendredi le Congrès à débloquer les fonds nécessaires pour la recherche sur le virus Zika, appelant ses adversaires républicains à mettre de côté les considérations politiques face aux enjeux sanitaires.

«L'heure n'est pas aux jeux politiques», a déclaré M. Obama depuis le Bureau ovale en présence notamment du Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID).

«Le Congrès ne devrait pas partir (pour sa pause estivale) avant d'avoir accompli sa tâche», a-t-il ajouté, évoquant la demande de déblocage de 1,9 milliard de dollars de financement formulée début février par la Maison-Blanche.

Transmis par la piqûre des moustiques Aedes aegypti, présent en Amérique latine et dans les Caraïbes, le virus Zika est tenu pour responsable de cas de malformations congénitales chez les nourrissons, notamment la microcéphalie (malformation de la boîte crânienne).

«La bonne nouvelle est que nous pensons être en mesure de développer un vaccin efficace contre le Zika», a encore souligné M. Obama.

Selon les dernières statistiques des autorités sanitaires américaines, le Zika a été lié à des défauts de naissance chez les enfants et foetus de huit femmes aux États-Unis. Toutes ont été infectées lors de voyages dans des pays où le virus est en circulation.

Aucun cas d'infection du virus par des moustiques n'a encore été signalé aux États-Unis.

Dans la même catégorie