/regional/estduquebec/cotenord

Une carcasse de rorqual retrouvée à Havre-Saint-Pierre

Un petit rorqual s’est échoué sur une plage de Havre-Saint-Pierre. La cause de sa mort n’est pas connue, mais les biologistes ont eu toute une surprise en allant chercher des échantillons sur la carcasse.

Cette baleine femelle de 7 mètres de longueur s’est échouée au cours de la fin de semaine sur une plage dans le secteur Grande-Pointe à Havre-Saint-Pierre.

Des biologistes de la Station de recherche des îles Mingan se sont rendus sur place pour prélever des échantillons de fanons, de peau et de gras afin d’alimenter la recherche scientifique.

Pour connaître l’état de l’animal avant sa mort, qui remonterait à une semaine dans ce cas-ci, le contenu de l’estomac a été examiné.

Les spécialistes ont observé que l’estomac était vide, comme les intestins d’ailleurs.

En poussant la nécropsie de l’animal plus loin, ils ont découvert un fœtus d’une longueur de 33 centimètres.

C’est la première fois que le biologiste David Gaspard de la station de recherche des îles Mingan faisait cette observation.

Le rorqual était une femelle enceinte qui ne s’était pas alimentée pendant plusieurs jours avant sa mort.

Aucun signe de blessures n’a été observé, il est donc presque impossible de déterminer la cause de la mort de l’animal.

«Dur de pouvoir mettre le doigt sur la cause du décès parce que c’est une carcasse qui n’avait pas de signe extérieur de lésion ou de blessures, de collision avec un bateau ou d’empêtrement dans des cordages de pêche. Pas de signe de ça. C’est sûr qu’elle était sur le côté droit, donc on ne peut pas voir un côté.»

Les restes du petit rorqual devraient prendre le large et disparaître dans le St-Laurent lors des prochaines grandes marées.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.