/finance/realestate

L’immobilier prend une pause

Les activités immobilières dans la région de Montréal sont demeurées stables en juin, mettant fin à une séquence de hausse continue de 15 mois.

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a indiqué jeudi que 3620 propriétés ont été vendues le mois dernier dans la région métropolitaine de recensement, soit sept de moins qu’en juin 2015.

Les ventes de maisons unifamiliales ont poursuivi leur tendance à la hausse pour un 16e mois consécutif. Il s’agit toutefois d’une mince progression de 1%, pour un total de 2170 transactions.

Les immeubles locatifs de deux à cinq logements ont aussi trouvé davantage preneurs avec une hausse des transactions de 5% par rapport à l’an dernier. Ce type d’immeubles  représente 374 transactions.

Quant aux ventes de condos, elles ont reculé de 2%, avec 1073 propriétés vendues. La CIGM note qu’il s'agit d'une première diminution des ventes de ce type de propriété en 11 mois.

Le prix de vente médian des maisons unifamiliales a atteint la barre du 300 000$, en hausse de 2%. Le prix médian des condos a aussi augmenté de 2% pour atteindre 245 000$, alors que celui des plex a connu une progression de 5% à 457 527$.

Pour les six premiers mois de l’année, le prix médian des copropriétés affiche une stabilité, tandis que celui des unifamiliales a gagné 1%. Par contre, les plex ressortent du lot, avec une croissance du prix médian de 4%.

«Signe que le marché immobilier de Montréal est très différent de ceux de Toronto et de Vancouver, les hausses de prix demeurent modestes dans la région montréalaise depuis le début de l'année»,  a commenté Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM.

Le nombre de transactions conclues sur l’île de Montréal a chuté de 1% tandis qu’il est demeuré stable sur la Rive-Nord. Près de la moitié des transactions (1457) ont été observées sur l’île.

Si le nombre de transactions à Laval a fléchi de 5%, il a toutefois bondi de 10% sur la Rive-Sud où 817 propriétés ont changé de mains par l’entremise du système Centris.

Enfin, la tendance à la baisse du nombre d’inscriptions en vigueur s’est poursuivie pour un neuvième mois consécutif. En juin, le recul est de 11%.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.