/regional/sherbrooke/centreduquebec

Hommage aux victimes de Dallas à l'école de police de Nicolet

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Capture d'écran TVA Nouvelles

La 171e cérémonie de graduation d'aspirants policiers à l'École nationale de police à Nicolet s'est ouverte par un hommage aux cinq policiers tués et au sept autres blessés jeudi soir à Dallas.

Au garde-à-vous, les cadets ont observé une minute de silence. En signe de deuil l'école a également enrubanné de noir son drapeau institutionnel.

Les 71 diplômés n'ont pas caché que ce tragique événement portait à réflexion, tout en se disant toujours motivés à se lancer dans cette carrière.

Un cadet s'est montré conscient qu'il s'agit d'un métier «difficile et dangereux». «C'est quand même moins dangereux d'être policier au Canada qu'aux États-Unis», a estimé l'un de ses camarades. «Ça porte à réflexion», a pour sa part reconnu une cadette. «C'est sûr que c'est un événement tragique, mais ça me motive quand même d'aller dans cet emploi.»

Le chef de police de Trois-Rivières, René Martin, qui présidait la graduation s'est montré troublé. Il est d'avis que le message à tirer est le nécessaire rapprochement entre les services policiers et les communautés. «Pour la fonction policière, il faut être alerte à tous les jours, a-t-il noté. Il faut aussi constamment travailler avec la population pour maintenir les meilleures relations possibles.»

Le chef trifluvien a aussi plaidé en faveur du maintien d'un registre d'armes à feu comme outil de travail privilégié pour les policiers.

Dans la même catégorie