/news/world

Un robot pour abattre le tireur de Dallas: une première

TVA Nouvelles 

Après des heures de négociations, un robot transportant un engin explosif a été téléguidé vers le tireur responsable de la fusillade de Dallas. Une explosion dirigée a alors été déclenchée à distance pour mettre fin à la menace.

«Cette méthode-là pour mettre fin à une situation n’avait jamais été utilisée aux États-Unis ou au Canada, a affirmé Jean-François Brochu, ex-sergent de la Sûreté du Québec en entrevue à TVA Nouvelles. Je vous parie que ce ne sera pas la dernière fois.»

En temps normal, ces robots sont utilisés pour neutraliser des bombes, une tâche qui était réalisée autrefois par des policiers. Cette fois-ci, une bombe a été placée sur le bras du robot.

Une décision réfléchie

Selon Jean-François Brochu, ce plan avait été planifié auparavant par les policiers.

«Les corps policiers se préparent constamment à faire face à ce genre de situation, a dit l’expert en affaires policières. La négociation a pris environ trois heures. Ça semble court pour préparer une telle intervention.»

L’expert juge que la meilleure technique dans une telle situation est de foncer vers la menace pour la contenir et la coincer dans un endroit. Dans le cas de Dallas, une fois le tireur cerné et après l’échec des négociations, le chef de police a refusé de mettre davantage d’officiers en danger.

«On ne peut pas laisser aller un individu comme celui-ci, a souligné M. Brochu. Si on s’était contenté d’encercler le stationnement où il était, il aurait pu continuer à tirer sur des policiers et des passants. La meilleure défense, c’est l’attaque.»

Dans la même catégorie