/news/culture

Beyoncé rend hommage aux policiers tués à Dallas

WENN 

Comme elle l’avait fait pour Alton Sterling et Philando Castile, abattus par la police la semaine dernière, Beyoncé a pris la parole pour rendre hommage aux victimes de la tuerie de Dallas, d’autant que la chanteuse est originaire de Houston au Texas.

«Que les officiers dont la vie a été prise injustement hier à Dallas reposent en paix, a écrit Beyoncé sur sa page Instagram en légende d’une photo représentant le drapeau du Texas. Je prie pour que les sept autres se remettent complètement. La violence ne créera pas la paix. Chaque vie humaine est importante. Nous devons être la solution. Chaque être humain a le droit de se rassembler en paix, sans souffrir encore plus de la violence. Pour un changement effectif nous devons montrer l’amour à la haine, et la paix à la violence»

Pour les morts d’Alton Sterling et Philando Castile, elle avait appelé à réagir et avait demandé un moment de silence lors de son concert à Glasgow.

Le mari de Beyoncé a aussi réagi à leurs décès en sortant une chanson inédite dénonçant les brutalités policières. Dans son morceau «Spiritual», il évoque la peur que peut ressentir un homme noir vivant aux États-Unis.

«Je ne suis pas un poison... Je suis juste un mec du quartier qui a les mains en l’air par désespoir, ne tirez pas», chante-t-il notamment.

Beyoncé n’est pas la seule vedette à demander un changement en profondeur de la société. John Legend, Queen Latifah, ou encore Snoop Dogg en ont fait autant.

Dans la même catégorie