/finance/homepage

Le programme d’exploration pétrolière sur Anticosti en péril

Argent

Le programme d’exploration pétrolière qui doit être mené cet été sur l’île d’Anticosti est en péril, puisque le gouvernement du Québec tarde à verser les investissements promis, affirme l’opérateur du programme, Pétrolia.

La situation est telle que la pétrolière de Québec fait appel aux tribunaux pour que Ressources Québec, la filiale d’Investissement Québec, verse les sommes requises selon les ententes conclues en 2014 entre les divers partenaires.

Pétrolia a déposé une demande d’injonction à cet effet, qui vise aussi un autre partenaire d'Hydrocarbures Anticosti, la société en commandite créée dans le but de réaliser les travaux de mise en valeur des hydrocarbures.

Selon les ententes, Pétrolia et Corridor Ressources ont cédé à la société en commandite tous leurs droits et permis d’exploration sur l’île d’Anticosti, en échange d’un investissement pouvant atteindre 100 millions $ de Ressources Québec et du partenaire Saint-Aubin E & P Québec, une filiale de la société française Maurel & Prom.

«Cependant, Ressources Québec et Saint-Aubin négligent maintenant de remplir leurs obligations et d'investir (...) les sommes visées par leurs engagements», affirme Pétrolia mardi.

Selon Pétrolia, le défaut de Ressources Québec et de Saint-Aubin met en péril le programme d'exploration pétrolière, ce qui risque d'entraîner notamment plusieurs pertes d'emplois.

Le programme a été lancé sous le gouvernement péquiste de Pauline Marois, mais le gouvernement Couillard s’en est dissocié publiquement. Le premier ministre a indiqué que le gouvernement était toutefois lié par contrat et qu’il ne pouvait l’annuler sans encourir de pénalités.

Au début de juin, le pdg de Pétrolia, Alexandre Gagnon, a démissionné de son rôle de porte-parole d’Hydrocarbures Anticosti, dans le contexte où Pétrolia «fait face à l'hostilité de son partenaire gouvernemental».

Le programme prévu cet été comporte trois forages autorisés par le ministère de l’Environnement du Québec. Ils doivent être effectués sur une superficie de 0,06 km carré.

Ressources Québec détient la plus grande participation dans Hydrocarbures Anticosti S.E.C., soit 35%. Trois autres partenaires, soit Pétrolia, Saint-Aubin et Corridor Ressources, détiennent chacun une participation de 21,67%.

Dans la même catégorie