/news/world

Facebook active rapidement son outil «Safety Check»

TVA Nouvelles

Souvent critiqué pour son manque de réaction, le réseau social Facebook a rapidement activé sa fonction «Safety Check» jeudi soir après l’attentat de Nice.

Dès 00h35, les personnes se trouvant dans les rues de cette ville du sud de la France ont pu prévenir leur proche qu’ils étaient en sécurité dans la zone affectée.

Selon un dernier bilan, établi vers minuit (heure locale) par les autorités locales, au moins 84 personnes ont perdu la vie dans l'évènement.

CAPTURE D'ÉCRAN

L’outil a été développé après le tremblement de terre et le tsunami au Japon en 2011.

Il a été activé à plusieurs reprises depuis, notamment lors des attaques meurtrières de Paris en novembre 2015 ou celles de Bruxelles en mars dernier.

Dans la même catégorie