/news/world

«Le camion fonçait comme une voiture folle» - un témoin

Agence QMI

Personnalités politiques et témoins qui ont vécu le drame de Nice ont commenté la scène d’horreur dans les médias et les réseaux sociaux, quelques heures après qu’un camion ait foncé dans la foule rassemblée pour célébrer la fête nationale du 14 juillet.

«Le camion fonçait comme une voiture folle», a raconté un témoin à BFMTV. Un autre a indiqué que le véhicule a parcouru au moins deux kilomètres en fauchant des personnes.

«C’était un poids lourd qui roulait à 90 km. On n’avait jamais vu ça», a confié un témoin à Itélé. Un autre a raconté que «c'était des zigzags avec une intention de tuer».

«C'est indescriptible tellement on est dans l'horreur», a ajouté le journaliste Olivier Le Foll, également sur place.

«On n’a aucune information. Les policiers nous ont dit de rester en bas», a aussi confié un restaurateur sur la chaîne du groupe Canal+.

Député de la région et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti a parlé d’une scène d’horreur. «Immense émotion face à la terreur qui vient de frapper #Nice06 et devant les très nombreuses victimes de cet attentat», a-t-il gazouillé.

Un journaliste de l’AFP présent sur les lieux a décrit la scène comme étant un «chaos absolu». «Nous avons vu des gens touchés et des débris voler partout», a-t-il encore raconté, ajoutant avoir entendu «des gens crier». «J'ai dû me protéger le visage des débris qui volaient», a-t-il précisé.

Un journaliste de «Nice Matin» a indiqué que c’était la panique sur place. «Il (le conducteur) est monté sur la (Promenade) et il a foncé sur tout le monde. Il y a du monde en sang, sans doute plein de blessés.»

L’horreur dénoncée sur Twitter

Sur Twitter, la désolation était palpable.

Dans leurs gazouillis, plusieurs internautes ont souligné l’horreur de cette tragédie et ont fait part de leurs pensées pour les victimes.

«Encore une fois l’horreur humaine qui touche la France», a tweeté Kariim, un utilisateur.

«Tant de barbaries dans ce monde», a pour sa part commenté Émeline.

«Et Twitter qui se remplit de photos de personnes portées disparues...de tout cœur avec leurs proches», a écrit l’internaute Lauryne.

Dans la même catégorie