/news/world

«On est dans un état de choc profond»

TVA Nouvelles

Un nouvel attentat a secoué la France, jeudi, alors qu'un camion fou a foncé dans la foule à Nice et a fait au moins 84 morts et une centaine de blessés.

Le directeur adjoint du Paris Match, Régis Le Sommier, était à Paris pour célébrer les festivités du 14 juillet au moment du drame. Il a appris ce qui s'est passé alors qu'il retournait chez lui. C'était la consternation.

Pour M. Le Sommier, le responsable de l'attaque voulait s'en prendre au plus de personnes possible.

«Ce qu'on sait, c'est l'horreur absolue, c'est que le camion a zigzagué dans la foule pendant pratiquement deux kilomètres, c'est absolument énorme et que le chiffre pourrait encore monter vu l'ampleur de ce qui s'est passé», a-t-il dit.

Pour l'instant, les autorités ne sauraient pas s'il n'y avait qu'un seul conducteur ou s'il avait des complices avec lui dans le camion.

Au coeur de Nice, les secours s'activent. «Une boîte de nuit a été transformée en hôpital pour les victimes», explique M. Le Sommier.

Dans la même catégorie