/news/world

Attentat à Nice: aucune victime canadienne pour l’instant

Agence QMI

L’attaque meurtrière qui s’est produite jeudi soir à Nice, en France, n’aurait fait aucune victime canadienne jusqu'à présent, selon l’ambassadeur du Canada en France.

«Aucun Canadien ne figure parmi les victimes (pour) l’instant. Merci aux autorités françaises de leur précieuse coopération», a écrit l’ambassadeur Lawrence Cannon sur son compte Twitter, vendredi matin.

Un communiqué émis vendredi matin par le bureau du premier ministre Justin Trudeau indique que le gouvernement tente toujours de déterminer si des Canadiens ont été touchés par l’attaque.

«Les citoyens canadiens qui se trouvent en France et ont besoin d’une aide consulaire d’urgence sont invités à communiquer avec l’ambassade du Canada», peut-on lire dans le communiqué.

Les Canadiens peuvent aussi communiquer avec le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence d’Affaires mondiales Canada en composant le 613-996-8885 ou le 1-800-387-3124. Ils peuvent également faire parvenir un courriel à l’adresse suivante: sos@international.gc.ca.

Après s’être exprimé sur les réseaux sociaux dans les heures qui ont suivi la tragédie, Justin Trudeau a officiellement régi, vendredi, par voie de communiqué.

M. Trudeau dit avoir eu «le coeur brisé» en apprenant l’ampleur du drame.

«Au nom de tous les Canadiens, je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances aux familles et amis des personnes décédées. Nous souhaitons également un prompt rétablissement aux nombreux blessés», a-t-il déclaré.

«Nos pensées et nos prières accompagnent le peuple français en ces moments très difficiles. Nous pleurons la perte de nombreuses innocentes victimes», a-t-il ajouté.

Selon le premier ministre, l’attentat qui a fait au moins 84 morts durant les célébrations à Nice de la fête nationale de la France, sur la promenade des Anglais, n’est pas un acte isolé.

Il s’inscrit, selon M. Trudeau, dans une mouvance terroriste que les États, dont le Canada, ont la responsabilité de combattre.

«Nous traduirons les responsables en justice, qu'il s'agisse des auteurs ou de ceux qui participent au financement ou à l'organisation de ces attentats», a-t-il affirmé.

Dans la même catégorie