/news/politics

Couillard mise sur davantage d'intégration

Charles Lecavalier | Agence QMI

Même les systèmes de sécurité les plus efficaces ne peuvent prévenir les attaques solitaires, estime Philippe Couillard, qui croit que la solution passe par une meilleure intégration des minorités.

«Personne n’est à l’abri de ce genre d’actes insensés. On ne peut pas se prémunir totalement contre ce type de crime. Il faut répéter: nous devons continuer de fonctionner de façon ouverte, répondre à l’horreur par une ouverture constante et un désir de tisser des liens», a lancé le premier ministre, vendredi, en marge de la conférence des régions partenaires, qui se tient à Munich cette année.

Rappelons qu’au moins 84 personnes ont été tuées dans un attentat à Nice, dans le sud-est de la France, lorsqu’un camion a foncé sur la foule qui assistait jeudi soir à un feu d’artifice pour la Fête nationale. Plusieurs autres ont été grièvement blessées et luttent actuellement pour leur vie.

Selon l’AFP, un Niçois d'origine tunisienne était au volant du poids lourd. Cela fait dire à M. Couillard qu’il faut «davantage d’intégration» pour prévenir ce genre d’acte.

Y a-t-il quelque chose de brisé dans le modèle d’intégration des sociétés? «Dans les causes en amont, il y a ce phénomène. Ce sont souvent des gens qui sont nés dans les pays d’accueil, qui ont été éduqués dans les pays d’accueil, qui de toute évidence développent un fort sentiment d’aliénation par rapport au pays où ils se trouvent», a lancé le premier ministre.

Pour lutter contre la radicalisation, il faut donc «davantage d’accueil, davantage d’intégration, davantage de célébrations de la citoyenneté partagée», selon lui.

Le drapeau du Québec et le drapeau français seront mis en berne sur les tours de l’Assemblée nationale.

Pas de victimes canadiennes pour l'instant

Pour l’instant, l'ambassadeur du Canada à Paris, Lawrence Cannon, affirme qu'il n'y a pas de Canadiens qui se trouvent parmi les victimes du carnage qui a lieu à Nice.

Dans la même catégorie