/news/world

«Je me suis dit que c'était la dernière nuit de ma vie»

Agence QMI

Une Niçoise qui a été témoin du carnage jeudi soir à Nice a cru que «c’était la dernière nuit de ma vie».

Julia, 29 ans, se trouvait sur la Promenade des Anglais avec son copain Benjamin lorsqu’elle s’est retrouvée en plein milieu de l’attaque.

«À un moment, j'ai tourné la tête et j'ai vu un camion qui roulait très vite. Il zigzaguait sur la chaussée, montait parfois sur le terre-plein, il roulait comme un fou, et des policiers tiraient derrière lui», a-t-elle raconté au journal «Le Monde».

La jeune femme s’est réfugiée sous une scène avec d’autres personnes et est sortie de sa cachette lorsque la situation semblait se calmer. «On s'est mis à courir comme des fous jusqu'à chez nous, pas très loin.»

Le couple a ensuite accueilli d’autres personnes dans leur appartement jusqu’au petit matin.

Dans la même catégorie