/news/world

Le chauffeur du camion a tiré avec un pistolet avant d'être abattu

Agence France-Presse

Le chauffeur du camion qui a foncé jeudi soir sur la foule à Nice (sud-est de la France), tuant au moins 84 personnes, a tiré plusieurs fois avec un pistolet avant d'être abattu, ont indiqué des sources concordantes.

«Au moment où il a été abattu par les policiers, il avait fait feu plusieurs fois», a souligné vendredi l'ex-maire de Nice et actuel président de la région de la ville, Christian Estrosi.

Selon une autre source proche des enquêteurs, le conducteur du camion a fait feu «avec un pistolet». En outre, une «grenade inopérante» a été retrouvée dans le camion ainsi que «des armes longues factices».

M. Estrosi avait auparavant évoqué le fait que le chauffeur du camion était en possession d'armes «lourdes» à bord du camion.

Au moins 84 personnes ont été tuées jeudi soir par un homme qui a foncé sur la foule réunie pour le feu d'artifice du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, haut lieu touristique près de la Méditerranée.

Un témoin affirmant avoir assisté à l'attaque du début à la fin a raconté à la chaîne d'information BFMTV qu'il avait tout d'abord pensé que le conducteur du camion avait «perdu le contrôle» du véhicule.

Il a assuré avoir tenté, avec un autre homme, de «parler au chauffeur pour le faire s'arrêter». Il aurait lui-même réchappé à la mort, le camion s'étant «arrêté juste devant lui après (avoir fauché) beaucoup de gens».

Le témoin, prénommé Nadir, a affirmé avoir vu l'assaillant dégainer une arme et commencer à tirer sur des policiers.

Ces derniers «l'ont tué et sa tête est sortie par la vitre» du camion, a-t-il ajouté dans un anglais approximatif.

Dans la même catégorie