/news/world

Plusieurs canulars et fausses rumeurs sur les médias sociaux

TVA Nouvelles

Qu’il s’agisse d’un incendie au pied de la tour Eiffel, de rumeurs de fusillades, de prises d’otages ou de faux avis de recherche, l’univers des médias sociaux s’est emporté jeudi soir suite à l’attentat de Nice.

Par exemple, des images d’un indendie accidentel au pied de la tour Eiffel ont vite fait de pousser les internautes à tirer des conclusions sur ce qui avait causé le brasier.

Les autorités parisiennes ont toutefois rapidement discrédité la nouvelle.

 

Sinon, plusieurs rumeurs de fusillades ont émergé quant à de possibles tirs ailleurs à Nice et même dans la ville de Cannes, un peu plus loin sur la côte.

Plusieurs ont aussi parlé de prise d'otages.

 

Encore une fois, les autorités ont démenti le tout.

 

Reste que le véritable fléau étaient les faux avis de recherche publiés par des internautes malicieux – des «trolls». Des canulars qui se mêlaient au véritables recherches de familles qui souhaitaient obtenir des nouvelles de leurs proches, à Nice.

 

Dans la même catégorie