/finance

Raufoss investit 49 millions $ à Boisbriand

Argent

Photo: site web de Raufoss

Photo: site web de Raufoss

L’usine de pièces de suspension en aluminium forgé pour automobiles Raufoss à Boisbriand va faire l’objet d’un investissement de 49 millions $ sur trois ans, a annoncé le premier ministre Philippe Couillard, à l’occasion de la mission économique qu’il préside en Allemagne.

L’investissement va permettre d’ajouter près de 60 emplois à l’effectif actuel, d’ici 2010.

Le projet de la filiale de la société Newman Aluminum vise à moderniser l’usine construite en 2001. En plus d’agrandir l’usine et d’améliorer la chaîne d’assemblage actuelle, la compagnie envisage d'installer une chaîne de forgeage à chaud, d’acheter de nouveaux équipements d'usinage et d'assemblage et de développer de nouveaux produits.

Selon la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, la nouvelle chaîne de forgeage va donner à l’usine une avance technologique et «pérenniser ses activités pour les vingt prochaines années».

Le gouvernement du Québec prévoit accorder un prêt sans intérêt de 7 millions $ pour le projet, dans le cadre du programme ESSOR administré conjointement par Investissement Québec et le ministère de l’Économie.

L'usine de Raufoss Canada produit trois millions de pièces par année. Sa production est exportée aux États‐Unis, au Mexique, en Allemagne et en Chine. Newman Aluminum, qui compte 13 usines réparties dans sept pays, est détenue par la société de portefeuille autrichienne CAG.