/news/world

Cinq enfants toujours entre la vie et la mort

Agence France-Presse

Cinq enfants étaient toujours samedi entre la vie et la mort après l'attentat jeudi à Nice, dont un garçon de huit ans non identifié qui pourrait être étranger, selon une source hospitalière.

Ces mineurs sont soignés dans un hôpital pédiatrique, la Fondation Lenval, proche de la Promenade des Anglais sur la Côte d'Azur où un Tunisien a provoqué la mort de 84 personnes au volant d'un camion jeudi, le jour de la fête nationale française.

Dix enfants et adolescents figurent parmi les morts.

«Cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle», a précisé Stéphanie Simpson, porte-parole de la Fondation Lenval.

Selon elle, 16 corps demeuraient samedi «encore non identifiés».

À Bucarest, le ministère roumain des Affaires étrangères a affirmé que «trois ressortissants roumains, un couple marié et un mineur, qui se trouvaient dans la zone de Nice au moment de l'attaque n'ont pas été encore localisés».

«Conformément aux informations les plus récentes fournies par la Cellule de crise française, parmi les mineurs de l'hôpital pédiatrique de Nice dont l'identité n'a pas été établie, il y a un mineur qui pourrait être celui recherché», selon la même source.

Le plus jeune des blessés de l'hôpital pour enfants est âgé de six mois, a précisé la porte-parole. Les enfants sont pour la plupart soignés pour des traumatismes crâniens et des fractures.

Une cellule de quatre psychologues a été mise en place dans cet établissement. Elle a accueilli plus de 50 familles depuis la tuerie de jeudi soir.

Le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, au volant d'un camion frigorifique de 19 tonnes qu'il avait loué quelques jours plus tôt, a fauché des dizaines de personnes jeudi alors qu'un feu d'artifice venait de ponctuer les cérémonies du 14 juillet.

Le groupe État islamique a revendiqué cet attentat comme il l'avait fait en novembre pour des attaques à Paris par des commandos jihadistes ayant fait 130 morts et des centaines de blessés.

Dans la même catégorie