/news/world

Turquie: «Rien de tout cela n’avait du sens» - un Torontois

Agence QMI

Gracieuseté Paul Bocking, Global News

Un Torontois qui se trouvait à Istanbul en Turquie vendredi lors de la tentative de coup d’État a été choqué et apeuré à la vue des manifestants grimpant sur les blindés pour confronter les militaires qui voulaient renverser le gouvernement.

Paul Bocking, 32 ans, mangeait au restaurant en compagnie de son amoureuse lorsqu’il a eu vent de la situation. De retour à l’appartement de la famille de sa fiancée, situé près de la place Taksim, il a vu à la télévision le président Recep Tayyip Erdogan qui confirmait le coup d’État et qui invitait ses partisans à prendre d’assaut les rues de la ville en guise de protestation contre l’armée, a rapporté Global News.

L’étudiant en géographie de l’Université York a ensuite entendu des coups de feu, ou «quelque chose ressemblant à une bombe», a-t-il indiqué au journal «Toronto Star». En regardant à travers la fenêtre, il a vu une foule de manifestants se diriger vers la place Taksim, un des lieux où se sont déroulés les affrontements entre les civils et les militaires.

M. Bocking est sorti pour assister à la scène pendant un petit moment, avant de retourner à l’intérieur.

«C’était surprenant. C’était choquant. Rien de tout cela n’avait du sens», a-t-il dit lors d’une entrevue avec Global News samedi.

Même s’il a eu peur et qu’il était nerveux, Paul Bocking n’a pas senti que sa vie était en danger. Selon lui, le coup d’État «a été renversé rapidement».

Les affrontements qui ont eu lieu à Ankara et à Istanbul ont fait près de 160 morts et 1500 blessés. Près de 3000 militaires ont été arrêtés.

Dans la même catégorie