/news/world

Une université albertaine craint le pire pour l’un de ses étudiants

Agence QMI

Un étudiant de l’Université MacEwan d’Edmonton en Alberta pourrait bien faire partie des victimes de l’attaque de Nice.

La direction de l’institution a fait savoir vendredi par communiqué qu’elle a reçu un rapport «non confirmé» indiquant que Mykhaylo (Misha) Bazelevskyy, un citoyen ukrainien ayant le statut de résident permanent au Canada, a été tué lorsqu’un forcené à bord d’un camion a foncé sur la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais, jeudi.

«Nous sommes choqués et tristes par cette nouvelle», est-il écrit. L’université a précisé qu’elle travaillait avec les autorités concernées pour en savoir davantage sur la situation.

«Ce que nous savons, c’est que l’Ukraine n’a pas réussi à trouver ce qui est arrivé à Misha (...) On continue de suivre ce qui se passe à Nice. Au moment présent, nous n’avons aucune confirmation de ce qui est arrivé», a indiqué John Corlett, responsable de l’enseignement de l’université MacEwan lors d’un point de presse.

M. Bazelevskyy s’est rendu en France avec quatre autres étudiants et un membre du corps professoral de l’école de gestion, le 3 juillet dernier, pour participer à un programme offert par l'Académie européenne d’innovation, située à Nice.

Les quatre autres étudiants et la professeure sont sains et saufs. L’institution a précisé être en train de faire les arrangements nécessaires pour les rapatrier au Canada.

Les étudiants sous le choc

«C’est très émotif, nous essayons de rester positifs. On espère son retour», a commenté l’étudiante Amy Beard lors du point de presse. Elle a ajouté que Misha Bazelevskyy était très impliqué sur le campus, notamment en athlétisme et qu’il était «une des plus gentilles personnes que l’on pouvait rencontrer».

«C’est choquant. C’est horrible. J’espère vraiment qu’ils vont le retrouver. Si le pire arrive, je ne sais pas, c’est que je n’ai aucune idée quoi dire», a confié au «Edmonton Journal» Savannah Ribeiro, une autre étudiante qui connaissait le jeune homme.

Aucune victime canadienne

Samedi matin, Lawrence Cannon a spécifié sur Twitter qu’il n’y avait «toujours aucun ressortissant canadien» qui figurait parmi les victimes «décédées ou hospitalisées» de l’attentat.

L’étudiant en commerce voyage avec un passeport ukrainien, ce qui expliquerait qu’il ne compte pas pour une victime canadienne.

Le massacre de Nice survenu lors de la fête nationale des Français a fait au moins 84 morts et plus de 200 blessés.

Dans la même catégorie