/regional/homepage

Des élèves de Vancouver rapatriés à la suite de l’attentat de Nice

Agence QMI

Agence France-Presse

Le voyage en Europe de 85 élèves et de 12 accompagnateurs d’une école secondaire de Vancouver en Colombie-Britannique a été écourté en raison de l’attentat de Nice.

Toutes ces personnes seront rapatriées au pays. Cette décision a été prise en tenant compte de «conseils d’experts» et «par prudence», a indiqué Dale Burgos, le porte-parole du district scolaire Nanaimo-Ladysmith, dans un communiqué.

Les élèves se trouvaient à Nice jeudi lors de l’attaque au camion qui a fait plus de 80 morts sur la Promenade des Anglais. Ils étaient à environ 30 mètres du camion lorsque celui-ci a foncé sur la foule, a-t-il été précisé. S’ils ont été témoins de la tragique scène, les voyageurs n’ont pas été blessés.

Vendredi, tout le groupe a reçu de l’aide psychologique.

Après leur visite en France, le groupe devait ensuite se rendre en Espagne, mais leur voyage ne sera pas prolongé.

«Ils ont été témoins d’un événement horrible et ils auront besoin du support du district. Nous sommes prêts à mettre en contact les élèves et le personnel avec des conseillers spécialisés, et ce, pour tout le temps dont ils auront besoin», a dit le surintendant John Blain.

La date de leur retour n’a pas encore été déterminée, mais le district scolaire est en contact avec les autorités concernées afin de planifier leur rapatriement.

Dans la même catégorie