/news/politics

Martine Ouellet dénonce le «clientélisme religieux» de ses adversaires

Agence QMI

L’aspirante-chef du Parti québécois (PQ), Martine Ouellet a déclaré dimanche que Jean-François Lisée et Alexandre Cloutier font dévier le débat sur l’indépendance en exprimant des vœux religieux couplés à un mélange de laïcité.

«Ils font le jeu de nos adversaires en évitant de prendre l’engagement de faire l’indépendance dans le prochain mandat», a affirmé Mme Ouellet.

La députée de Vachon estime que le débat dans lequel se sont plongés ses deux adversaires est une véritable dérive.

Dans une publication placée sur son fil Twitter, Alexandre Cloutier avait exprimé le 7 juillet dernier une bonne fin de ramadan «à tous les Québécois et Québécoises de confession musulmane». Une internaute avait alors relevé «ce tweet-là M. Cloutier n’était pas nécessaire du tout. Avez-vous souligné la fin du carême ?». Le député Jean-François Lisée avait alors ajouté sa voix en se réclamant «de la liberté de culte» et se présentant comme le défenseur de la laïcité.

Pour Martine Ouellet, ce type d’échange n’est en fait qu’une démarche de «clientélisme» qui «dévie le véritable enjeu de cette course qui est l’indépendance du Québec», a-t-elle soutenu dimanche à l’émission «Québec matin».

Dans sa sortie, Martine Ouellet a prévenu ses rivaux de ne pas sombrer dans les mêmes tranchées que lors de l’élection de 2014 qui a replongé le PQ dans l’opposition.

«C’est une recette qui ne lève pas, c’est une recette perdante. Que ce soit en reportant l’indépendance aux calendes grecques ou encore en attendant six mois avant la prochaine élection pour le dire, c’est du pareil au même. Ces recettes ne feront que perpétuer la fragmentation des indépendantistes».

Martine Ouellet réclame un véritable engagement des candidats à la succession de Pierre Karl Péladeau envers l’indépendance.

Dans la même catégorie