/news/world

Le tueur avait envoyé un texto à propos de son arme

Agence France-Presse

Peu avant l'attentat de Nice jeudi (84 morts), son auteur, le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, a envoyé un SMS «se félicitant de s'être procuré un pistolet 7.65 et évoquant la fourniture d'autres armes», selon des sources proches du dossier.

Le chauffeur-livreur de 31 ans, qui s'est servi d'un poids lourd pour son attaque, «s'est également pris en photo au volant du camion entre le 11 et le 14 juillet» avant de l'envoyer par texto, selon les mêmes sources. Les enquêteurs cherchent à «identifier l'ensemble des destinataires» de ces messages.

Les enquêteurs se demandent si des armes supplémentaires étaient destinées au tueur et/ou à d'autres personnes et plus de 200 d'entre eux sont mobilisés pour "identifier l'ensemble des destinataires" des messages.

Parmi ces derniers, figure une photo du chauffeur-livreur tunisien de 31 ans «au volant du camion entre le 11 et le 14 juillet».

Selon une source proche des enquêteurs français, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux avec son camion les 12 et 13 juillet avant le carnage du 14 juillet, jour de fête nationale en France.

Dimanche, six personnes se trouvaient en garde à vue, après la levée de celle de l'épouse de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, dont il était séparé. Parmi elles, un Albanais de 38 ans, arrêté dimanche matin, est soupçonné d'avoir fourni le pistolet 7.65.

Dans la même catégorie