/news/world

Près de la moitié des victimes étaient de nationalité étrangère

Agence France-Presse

Près de la moitié des personnes tuées le 14 juillet dans l'attentat de Nice étaient de nationalité étrangère, avec 38 victimes venant de 19 pays sur un bilan total de 84 morts, a annoncé mardi le ministère français des Affaires étrangères.

Les victimes étrangères décédées viennent des pays suivants : Algérie, Allemagne, Arménie, Belgique, Brésil, Estonie, États-Unis, Géorgie, Italie, Kazakhstan, Madagascar, Maroc, Pologne, Roumanie, Russie, Suisse, Tunisie, Turquie, Ukraine, a indiqué son porte-parole, Romain Nadal.

Le ministère français des Affaires étrangères a précisé que, la liste des blessés n'étant pas encore finalisée, le bilan concernant les victimes étrangères blessées ne pouvait à ce stade être communiqué.

«Toutefois, à ce stade, 29 pays sont concernés par des victimes, blessées ou décédées», a ajouté le porte-parole.

De plus, une «trentaine» d'entre elles sont des musulmans, majoritairement des Franco-Tunisiens, selon un responsable de la communauté musulmane de la région niçoise.

En fauchant avec son camion la foule venue célébrer la fête nationale sur la Promenade des Anglais en bord de mer à Nice (sud-est de la France), son auteur tunisien, âgé de 31 ans, a tué 84 personnes et en a blessé plus de 300 autres, dont 19 étaient toujours entre la vie et la mort lundi soir.

Dans la même catégorie