/regional/saguenay

Des militaires marqués par le déluge du Saguenay

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

Les militaires, qui se sont portés au secours des citoyens lors du déluge du Saguenay, il y a 20 ans, gardent des souvenirs impérissables de cet événement.

Au cœur de la panique et du désarroi causés par l'une des pires catastrophes naturelles du Québec, les militaires avaient le devoir de garder leur sang-froid et de secourir les sinistrés.

Le commandant et pilote Jean-François Gauvin a raconté qu’un élément marquant a été de réaliser que l’immense lac des Ha-Ha était complètement vide.

«C'est de comprendre les mécanismes et de constater que les maisons ne sont plus sur le bord du chemin et que même le chemin n'est plus là», s’est-il exclamé.

Vingt ans plus tard, Jean François Gauvin et Alain Tanguay, deux militaires de la base de Bagotville se sont remémorés, du haut des airs, l'intervention de juillet 1996. Les Forces armées canadiennes avaient alors évacué 16 000 personnes, plusieurs en situation d'extrême urgence. Ensemble, les différents escadrons impliqués ont cumulé 617 heures de vol.

«Ils venaient de tout perdre. Par contre, on arrivait là et on les sortait de leur misère. On les amenait à l'abri de la pluie et des intempéries», a souligné le capitaine Alain Tanguay.

Les évacués avaient notamment trouvé refuge dans un camp aménagé sur la base de Bagotville. L'aide reçue à ce moment a complètement changé la perception populaire du rôle des militaires.

«Je pense que les gens se sont aperçus que Bagotville et les Forces armées sont là pour aider», a aussi confié le commandant Jean-François Gauvin.

Dans la même catégorie