/news/culture

Ice Cube continuera à chanter «F*ck tha Police»

Agence QMI

Daniel Mallard/Agence QMI

Les récentes tueries lors desquelles plusieurs policiers ont perdu la vie aux États-Unis n’empêcheront pas Ice Cube de continuer à chanter «F*ck tha Police».

Le rappeur américain ne voit pas pourquoi il devrait rayer de son répertoire le titre proposé par NWA, son ancien groupe, à la fin des années 1980.

«Je ne changerai rien parce que je ne fais rien de mal», a confié Ice Cube à la caméra de TMZ.

Le principal intéressé a aussi laissé savoir qu’il n’avait subi aucune pression en lien avec cette œuvre sortie en 1988.

Il y a 27 ans, en 1987, une prestation de NWA avait toutefois causé une mini émeute dans les rues de Detroit quand la police avait interdit à la formation d’interpréter ladite pièce.

Le 7 juillet à Dallas, cinq policiers sont tombés au combat. Le 18 juillet en Louisiane, ce sont trois membres des forces de l’ordre qui sont morts.

Bête de scène

Au cours des dernières semaines, Ice Cube a offert des spectacles extérieurs fort remarqués au Québec, d’abord au festival Amnesia Rockfest à Montebello en Outaouais et, tout récemment, au Festival d’été de Québec.

Jusqu’au 16 octobre, il doit chanter dans huit villes américaines, dont Los Angeles et San Francisco.

Dans la même catégorie