/news/law

12 mois de prison pour un chauffeur de taxi de Québec

Nicolas Saillant | Agence QMI

 - Agence QMI

ARCHIVES, TVA NOUVELLES

Sofiane Mimouche, le chauffeur de taxi d’origine algérienne qui a fait des attouchements sexuels sur une jeune cliente fortement intoxiquée devra faire 12 mois de prison avant de pouvoir regagner son pays.

En octobre 2014, une jeune femme de 19 ans en état d’ébriété avancé après une soirée dans les bars de la Grande Allée avait sauté dans le taxi de Sofiane Mimouche afin d’être reconduite chez elle en toute sécurité. Une fois la jeune fille embarquée dans le véhicule, le chauffeur avait profité de l’état de la cliente pour lui faire des attouchements.

Le résident permanent avait d’abord pris la main de la victime à plusieurs reprises en la plaçant sur ses organes génitaux par-dessus son pantalon puis directement dans ses culottes. Mimouche avait également procédé à des attouchements à l’entrejambe de la victime.

La jeune femme avait finalement fui le taxi arrêté à un feu rouge, mais des séquelles profondes découlant de cette agression ont marqué psychologiquement la victime.

Pour sa part, le chauffeur de taxi a été congédié par Taxi Coop Québec.

Le rapport présententiel cité par la juge a présenté un profil favorable de l’accusé: «Le sujet ne semble pas présenter le profil d’un prédateur ni de fantaisie sexuelle déviante».

La juge Johanne Roy a tout de même insisté sur la responsabilité d’un chauffeur de taxi. «L’abus de confiance est particulièrement important compte tenu du fait que la victime, âgée de seulement 19 ans et dans un état d’ébriété marqué, pressentait un haut niveau de vulnérabilité», a-t-elle dit.

En conséquence, l’accusé a été condamné à 12 mois de détention.

Venu au Québec pour faire des études doctorales, Mimouche a indiqué qu’il quitterait le pays pour l’Algérie une fois ses études complétées. Ainsi, aucun suivi probatoire ne lui a été imposé.

Dans la même catégorie