/finance/homepage

Énergies renouvelables

La Caisse finance pour 60 M$ un parc éolien en Gaspésie

Argent

La Caisse de dépôt et placement du Québec annonce un financement de 59,5 millions de dollars pour un parc éolien en Gaspésie.

Le bénéficiaire du prêt à terme de la Caisse est le parc de New Richmond, exploité par la compagnie albertaine TransAlta Renewables Inc.

Le parc a une capacité de production qui s'élève à 67,8 MW, générée par 33 éoliennes. En exploitation depuis mars 2013, il s'étend sur les territoires de trois municipalités de la péninsule gaspésienne, soit New Richmond, Saint-Alphonse et Caplan.

Il est lié par un contrat d'achat d'électricité de 20 ans avec Hydro-Québec.

« La Caisse, qui a déjà en portefeuille différents projets éoliens ici et à l'international, contribue aujourd'hui à un autre projet important d'énergie renouvelable au Québec. Ce financement nous permettra de générer des rendements stables et à long terme pour nos déposants au sein d'un secteur d'avenir », a indiqué Marc Cormier, premier vice-président, Revenu fixe à la Caisse, par voie de communiqué.

La Caisse dit être l'un des plus grands investisseurs privés dans le secteur de l'énergie éolienne en Amérique du Nord.

Au Québec, elle a financé trois projets, soit le Parc des Moulins (Chaudières-Appalaches), Vents du Kempt (Bas-Saint-Laurent) et la construction des Parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré (Capitale-Nationale).

Le bas de laine des Québécois possède par ailleurs une participation dans Invenergy et son portefeuille de parcs éoliens répartis au Canada et aux États-Unis.

À l'échelle internationale, la Caisse est aussi un actionnaire de London Array, le plus grand parc éolien en mer du monde.