/news/world

L'auteur de l'attaque de Munich est un Germano-Iranien de 18 ans

Agence France-Presse

L'auteur de l'attaque qui a fait neuf morts à Munich, dans le sud de l'Allemagne, est un Germano-Iranien de 18 ans dont les motivations sont à ce stade «totalement non élucidées», a indiqué samedi le chef de la police locale.

«L'auteur est un Germano-Iranien de 18 ans de Munich» qui n'était pas connu des services de police et vivait depuis déjà deux ans dans la capitale bavaroise avec la double nationalité allemande et iranienne, a déclaré Hubertus Andrä lors d'une conférence de presse.

«Les motivations restent encore totalement non élucidées», a-t-il ajouté, indiquant que la police explorait actuellement l'environnement personnel du jeune homme.

Il a indiqué que l'auteur avait crié quelque chose au moment de passer à l'acte, mais a souligné que l'enquête n'avait pas encore permis d'identifier quoi exactement.

Le jeune homme a commencé à tirer en début de soirée avec un pistolet sur des gens à la sortie d'un restaurant McDonald's, avant de continuer la fusillade dans le centre commercial voisin, y semant la panique, puis de prendre la fuite.

Une patrouille de police l'a alors blessé à l'arme à feu, mais le jeune homme a réussi à prendre la fuite. Son corps sans vie n'a été trouvé que plus tard, vers 18h30 GMT, par la police, qui a constaté qu'il s'était donné la mort.

Les forces de l'ordre ont pensé dans un premier temps avoir affaire à trois auteurs, car une voiture suspecte avec deux hommes à bord avait été aperçue par des témoins en train de fuir à vive allure près de l'endroit des faits. «Il s'est avéré que les deux hommes n'avaient absolument rien à voir» avec cela, a dit M. Andrä.

Le bilan de la fusillade s'établit à neuf personnes tuées par le jeune homme, auquel s'ajoute l'auteur lui-même, qui s'est suicidé, a indiqué la police.

Seize personnes ont été blessées, a indiqué la police sur son compte Twitter. Dans un précédent bilan, elle avait avancé le chiffre de 21 blessés.

Sur ce total de 16 blessés, trois personnes sont très grièvement touchées au point que leur pronostic vital est engagé, selon M. Andrä.

Il a ajouté que des enfants figuraient parmi les blessés et de «jeunes personnes» parmi les décédés.

Dans la même catégorie