/news/culture

François Massicotte appuie Jérémy Gabriel

Agence QMI

Les humoristes ne forment pas une communauté tricotée aussi serrée qu’on pourrait être porté à le croire. À preuve? Lundi, François Massicotte n’a pas hésité à se ranger derrière Jérémy Gabriel, qui a remporté mercredi dernier sa cause l’opposant à Mike Ward.

«Excellente entrevue hier de Jérémy Gabriel, 19 ans, brillant et courageux. Bravo!», a écrit l’humoriste sur sa page Facebook.

«En tant que père de quatre enfants, poursuit-il, je suis d’accord avec la décision du juge, le droit à la dignité doit prévaloir. Je suis satisfait de savoir que si quelqu’un s’acharne à rire du handicap d’un de mes enfants, je vais pouvoir le poursuivre.»

Alors que de nombreux humoristes s’étaient montrés solidaire à Mike Ward au dernier Gala Les Olivier en portant sur la bouche un masque marqué d’un X rouge, François Massicotte ne pense pas quant à lui que la liberté d’expression de sa profession soit menacée: «Est-ce que ça ouvre la porte à d’autres? Je pense qu’il faut aller très loin dans l’acharnement contre un seul individu et seul Mike Ward veut faire ce genre d’humour.»

«Il y a 15 ans, c’était correct de rire des gens, de leur orientation sexuelle, d’intimider pour faire rire. Aujourd’hui, on est conscient des conséquences. Heureusement qu’on évolue», a-t-il conclu, précisant qu’il s’agissait de l’«humble opinion d’un humoriste de 32 ans de carrière».

Le 20 juillet dernier, la Commission des droits de la personne a donné raison à Jérémy Gabriel, en condamnant l’humoriste Mike Ward à payer 35 000 $ au jeune homme de 19 ans et 7 000 $ à la mère de ce dernier pour avoir fait des blagues discriminatoires.

Dans la même catégorie