/news/society

Les femmes enceintes doivent éviter Miami-Dade

Agence QMI

Les femmes enceintes devraient s’abstenir de se rendre dans une petite zone du sud de la Floride, en raison des risques d’y contracter le virus Zika, selon le fédéral.

L’Agence de la santé publique du Canada a fait cette annonce, après que les autorités américaines eurent déclaré la semaine dernière que quatre personnes ont été infectées par le virus dans un quartier de Miami. Il s’agit des premiers cas du virus transmis par des moustiques dans la partie continentale des États-Unis.

Ainsi, l’agence gouvernementale recommande aux Canadiennes enceintes et à celles qui prévoient le devenir d’éviter tout voyage dans le comté de Miami-Dade, ainsi que dans les pays où sévit le Zika, principalement en Amérique du Sud.

«Comme l’ont fait les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, nous recommandons aux femmes enceintes qui se sont rendues dans cette région de la Floride le 15 juin ou après cette date de discuter du dépistage du virus Zika avec un professionnel de la santé», a ajouté le Dr Gregory Taylor de l’Agence de la santé publique du Canada, en conférence de presse mardi.

Le Zika se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés, et occasionnellement lors de relations sexuelles. Un fœtus peut aussi être infecté si sa mère l’est. Selon le Dr Taylor, 80 % des personnes qui sont infectées par le virus Zika n’ont aucun symptôme.

Toutefois, le virus est particulièrement grave s'il est transmis aux bébés en développement durant la grossesse, car il peut causer la microcéphalie et d’autres anomalies du cerveau.

«Je tiens toutefois à répéter que, dans l’ensemble, le risque demeure très faible pour les Canadiens au Canada. Aucun cas de personne infectée par des moustiques au Canada n’a été signalé, car les moustiques qui transmettent le virus ne sont pas établis au Canada et ne sont pas adaptés au climat», a affirmé le Dr Gregory Taylor.

Dans la même catégorie