/news/world

La menace Zika exagérée?

TVA Nouvelles

Dans un coin du Parc olympique, au fond d'un local de remisage, des palettes complètes de chasse-moustiques sont entreposées pour faire face à la menace Zika.

La menace était telle que la marque Off! est devenue cette année l'un des principaux commanditaires.

 Pourtant, ici, tout le monde a la même réaction: «J’ai vu peut-être deux moustiques» ou «Je n’ai vu aucun moustique».

Ce qui n'empêche pas des athlètes chinois de dormir au village olympique chaque soir sous une tente moustiquaire apportée spécialement en prévention du Zika.

 Il y a aussi le cas du Britannique Greg Rutherford, médaillé d'or en saut en longueur.

 Sur Twitter, il a annoncé avoir congelé un échantillon de son sperme parce que lui et sa femme souhaitent bientôt avoir un autre enfant, en parfaite santé.

Carol, une spectatrice canadienne de la Colombie-Britannique, s’est pour sa part rendue à Rio malgré la menace.

«Nous, au Canada, quand on va camper dans le bois, on connaît ça, les moustiques», lance-t-elle.

Dans la même catégorie