/news/society

Afficher son corps sur Facebook démontrerait un problème de santé mentale

TVA Nouvelles 

Il n’est pas rare de voir sur son fil d’actualité Facebook une photo d’un ami qui s’entraîne, qui revient d’une course à pied ou encore qui dévoile sa silhouette découpée. Or, une étude réalisée par l’Université Brunel à Londres démontre que derrière ses nombreuses publications se cacherait un cas de narcissisme.

Toujours selon l’étude, les publications évoquant des succès à l’entraînement seraient celles qui attirent le plus de réactions, par des mentions «J’aime» ou encore des commentaires. Ces marques de soutien cacheraient toutefois une arrière-pensée.

«Les narcissiques mettent à jour leurs accomplissements fréquemment, car ils sont motivés par la réponse de leur communauté sur Facebook, souligne Dre Tara Marshal à Business Insider. Bien que les résultats de l’étude suggèrent que se vanter de ses exploits est apprécié par ses paires, il peut arriver que des amis sur Facebook offrent poliment leur support, tout en détestant cette forme d’égocentrisme en secret.»

L’étude évoque également que les gens qui vantent les exploits de leurs partenaires de vie sont susceptibles de manquer d’estime de soi.

Les données de l’étude ont été récoltées après un sondage mené auprès de 555 usagers de Facebook.