/finance/homepage

Uber, bientôt moins cher qu’un trajet en bus?

Argent

Uber s’apprête à lancer dans quelques jours un service d’abonnement mensuel en échange d’un nombre indéterminé de courses. Le prix de chaque course sera ridiculement bas : entre 1$ US et 3$ US, selon  le marché.

 ‘Uber Plus’ sera offert, dès septembre, à un noyau d’abonnés, dans six villes américaines : San Francisco, Seattle, San Diego, Miami, Boston et Washington.

L’idée est d’encourager la loyauté des utilisateurs, un peu à l’image du service ‘Prime’, d’Amazon : le client paye pour un mois d’achats réduits.

Le coût de l’abonnement variera d’une ville à l’autre. Par exemple, à Washington, un abonnement de 30$ US  donnera droit à 20 courses à 1$ US chacune, à San Francisco, un abonnement de 20$ US (40$ US à Boston) donnera droit à 20 courses à 2$ US chacune. Il s’agit du prix sur UberPool. Le service sur UberX est plus cher.

Les courses sont limitées à certains secteurs des villes. Il n’y a pas de changement pour les chauffeurs durant ce projet pilote, souligne Jean-Christophe de Le Rue, porte-parole d’Uber Québec. «Ils continuent d’être payés sur la base du frais minimum et de la distance.»

Dans les villes américaines, Uber a un concurrent de taille avec Lift, un service de covoiturage né en 2012 à San Francisco. Au Québec, Uber ne se heurte pas à un tel concurrent, loin s’en faut. Uber Plus y est-il quand même une possibilité? «Nous réfléchissons sans cesse à de nouvelles façons de rendre Uber une option de tous les jours abordables. Ce projet pilote fait partie de cet effort», dit Jean-Christophe de Le Rue.

Cette guerre de prix survient alors que Bloomberg annonce qu’Uber Technologie a essuyé des pertes de quelque 1,3 milliard $ US au cours des six premiers mois de l’année 2016, avant amortissements et dépréciations, paiement des charges d'intérêt et des impôts.

Dans la même catégorie