/news/law

Isabelle Gaston veut tourner la page

TVA Nouvelles

Après cinq années de bataille judiciaire, il est temps pour Isabelle Gaston de tourner la page. Elle a finalement retiré une plainte déposée en 2011 contre une psychiatre qui avait témoigné lors du premier procès de Guy Turcotte.

L'ex-conjointe de Guy Turcotte a fait prendre conscience à la province de l'iniquité des batailles d'experts devant les tribunaux. Elle affirmait que l'experte en psychiatrie légale, la Dre Dominique Bourget, a tenu des propos qui dépassaient son champ d'expertise.

Même si ç'a été une décision particulièrement difficile, elle se devait de mettre fin à ce long combat qui lui a coûté beaucoup de temps et d'argent.

«J'ai entendu cette expression, "abandonner parfois c'est gagner", c'est gagner sur ses convictions, gagner sur le contrôle, sur les projets de vie», a-t-elle dit en entrevue à TVA Nouvelles.

Elle soutient également que cette décision n'a rien à voir avec le verdict de culpabilité de son ex-mari, mais davantage sur le fait qu'elle croit avoir fait sa part et qu'elle peut maintenant passer à autre chose.

«Je ne sais pas, il y a comme une énergie qui est revenue en moi, c'est peut-être parce que j'ai moins besoin de me battre. C'est une philosophie de vie que j'essaye d'appliquer», ajoute-t-elle.

Évidemment, si la mère d'Anne-Sophie et Olivier pouvait revoir ses enfants, elle reprendrait son combat avec toute l'ardeur qu'on lui connait. «Je ne peux plus me battre contre quelque chose qui est impossible. J'ai bien l'intention de la vivre à 100% ma vie», insiste-t-elle.

Le Collège des médecins pourrait toutefois examiner la plainte contre la Dre Bourget, s'il considère qu'il y a un intérêt de protection du public.

Dans la même catégorie