/news/politics

Lisée et Ouellet «sentent qu’ils sont en train de perdre»

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Jean-François Lisée et Martine Ouellet sentent la défaite, croit Alexandre Cloutier, qui est désormais associé à «l’establishment» péquiste par tous ses adversaires.

Les candidats à la direction Lisée et Ouellet ont tous deux déploré, mercredi, en marge du caucus de la rentrée des députés péquistes, en Outaouais, qu’Alexandre Cloutier refuse de participer à un débat régional au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

«C’est tellement ridicule», a réagi M. Cloutier, en réitérant sa volonté de participer «à tous les débats» officiels organisés par la permanence de son parti : un premier à Sherbrooke, le 11 septembre, et un deuxième à Montréal, deux semaines plus tard.

«Je ne serai pas celui qui va dire qu’il faut débattre dans les Laurentides, à Montréal, au Saguenay–Lac-Saint-Jean... Si j’étais celui qui avait proposé d’avoir un débat au Lac-Saint-Jean, qu’est-ce que vous auriez pensé? Vous m’auriez dit, c’est normal : il vient de là», s’est défendu M. Cloutier, qui dit suivre son plan de match et respecter les règles de la course.

«Ils sentent qu’ils sont en train de perdre la course et ils essaient d’inventer de nouvelles règles», a ajouté le député de Lac-Saint-Jean, en ciblant M. Lisée et Mme Ouellet.

Le camp Cloutier n’a par ailleurs pas du tout apprécié que l’ex-député péquiste devenu animateur radio, Bernard Drainville, fasse allusion en ondes à des données de sondages qui placeraient M. Cloutier et M. Lisée au coude à coude.

Le candidat de l’establishment

Après Paul Saint-Pierre Plamondon et Véronique Hivon, Jean-François Lisée et Martine Ouellet sont quant à eux venus ajouter leur voix, mercredi, à ceux qui reprochent à l’establishment de leur parti d’appuyer M. Cloutier.

«C’est vrai que (dans) les comtés où les députés appuyaient Alexandre, c’était plus difficile d’avoir accès aux militants. À mon avis ce n’est pas la bonne façon de faire la démocratie», a déclaré M. Lisée.

«Écoutez, on le sait, l’establishment est du côté d’Alexandre Cloutier, a indiqué à son tour Martine Ouellet, qui souhaite un changement de garde. Et moi je le sens sur le terrain, [...] les gens sont tannés de la mainmise de l’establishment sur le parti.»

La députée de Vachon tient aussi «l’establishment actuel du Parti québécois» responsable de leur défaite en 2014.

Le chef par intérim du Parti québécois, Sylvain Gaudreault, souhaite que tous les candidats aient la possibilité de s’adresser à l’ensemble des militants, dans toutes les circonscriptions.

Dans la même catégorie