/news/law

Le travail des policiers critiqué

TVA Nouvelles

L'arrestation et la comparution de Jonathan Bettez, à Trois-Rivières, n'ont pas plu à l'ex-ministre de la Justice, Marc Bellemare qui ne mâche pas ses mots pour critiquer le travail des policiers.

Par le passé, Me Bellemare s'est beaucoup impliqué dans le dossier de l'enlèvement et du meurtre de Cédrika Provencher. Voilà qu'il s'attaque une nouvelle fois à la façon dont les policiers ont géré le transport de l'accusé.

«Au moment où il est accusé, il est présumé innocent. La police doit faire preuve d'un minimum de discrétion. C'est un prévenu, un accusé, ce n'est pas un coupable», a-t-il expliqué lors d'une entrevue à TVA Québec.

Selon lui, on n'aurait pas dû exposer l'accusé de la sorte qui selon lui a été jeté en pâture dans la fosse aux lions.

«Alors on l'accompagne au palais de justice, il y a un immense garage à Trois-Rivières, il rentre par là, l'individu repasse par là et il n'est pas exposé au mépris du public comme on l'a fait. Ça avait l'air d'un cirque, j'étais très mal à l'aise de voir ça», insiste-t-il.

Rappelons qu'en décembre dernier, lors des recherches suivant la découverte des ossements de Cédrika Provencher, Me Bellemare s'en était pris aux policiers qui avaient décidé de réduire leurs effectifs.

Ce dernier estimait que les policiers ne pouvaient pas se permettre de prendre une pause.

Jonathan Bettez, 36 ans, a été accusé mardi de possession de pornographie juvénile. Il est également considéré comme le suspect principal dans le meurtre de la jeune Cédrika Provencher.

Dans la même catégorie