/news/currentevents

«Il est possible que le pilote n’ait pas vu les fils»

TVA Nouvelles 

Le pilote Patrick Lafleur croit qu’il est possible que le pilote de l’hélicoptère qui s’est écrasé samedi dans la rivière Restigouche n’ait pas vu les fils électriques que l’appareil a touchés.

«Avant de se poser, un pilote doit faire une reconnaissance pour identifier les risques, comme la présence de fils, a expliqué M. Lafleur en entrevue à TVA Nouvelles. L’accident semble s’être produit avant l’heure du souper alors il a pu être aveuglé par le soleil.»

Patrick Lafleur a expliqué que la plupart des fils ne sont pas balisés, ni indiqués, sauf parfois sur des cartes.

«Lors d’un contact avec des fils, comme ce qui semble s’être produit dans ce cas, le rotor principal peut facilement se désintégrer, a dit le pilote. Un contact avec des câbles se transforme souvent en catastrophe. Certains appareils sont équipés d’un coupe-câbles, mais c’est seulement efficace en arrivant de face et à une certaine vitesse.»

M. Lafleur a rappelé que l’hélicoptère demeurait un moyen de transport très sécuritaire. Il soutient que les accidents arrivent très rarement.

Celui-ci a coûté la vie à deux personnes: l’ex-hockeyeur et chansonnier Bob Bissonnette et le pilote Frédéric Descote. Le PDG des Capitales de Québec, Michel Laplante, a également blessé.

Dans la même catégorie